Le vrai-faux des parabens

Au cœur de la polémique depuis quelques années, les parabens ne sont pas toujours perçus d’un très bon œil. Cependant, ils sont prisés depuis longtemps par l’industrie cosmétique et constituent un atout dans ce domaine. Où se cache la vérité et où démarre l’intox ? Faisons le point.

femme stick

Les parabens représentent-ils un risque pour la santé ?

VRAI/FAUX. C’est un sujet qui a longtemps fait débat. Toutefois, il faut savoir qu’aucune étude n’a clairement prouvé leur dangerosité et que le pourcentage de parabens contenu dans une formule est strictement réglementé. A ce titre, la Commission Européenne, chargée d’examiner le bien-fondé des propriétés de chaque substance (avec l’aide de comités scientifiques) et de déterminer un dosage qui ne présente pas de risque, a déterminé qu’un taux maximal n’excédant pas 0,8%  du produit fini était autorisé. Les parabens font ainsi partie des conservateurs les mieux tolérés.

Les parabens sont-ils utiles, quelle que soit la formule du produit ?

FAUX. Il n’est pas nécessaire d’utiliser des parabens (ni des conservateurs, plus largement) lorsque les soins cosmétiques ne sont pas formulées à base d’eau.
En effet, si le produit ne risque pas de développer de bactéries ou de champignons, il est inutile d’ajouter des parabens puisque seul un antioxydant suffit pour les formules sans eau.

Les parabens sont-ils de bons conservateurs ?

VRAI. On les retrouve dans de multiples soins cosmétiques (crèmes protectrices, shampooings…), et ce depuis de nombreuses années en raison de leur fort pouvoir antibactérien. D’autres solutions existent mais il n’ y pas aujourd’hui le recul nécessaire sur la tolérance et l’efficacité de ces nouveaux conservateurs. Il faudra donc patienter un peu avant d’obtenir des résultats probants et surtout confirmés.